Actualités

Communiqué de presse - mobilisation du 17 novembre

 
 
Communiqué de presse - mobilisation du 17 novembre

Ce samedi 17 novembre, des appels à la mobilisation contre la hausse des prix du carburant sont susceptibles d’entraîner des perturbations sur les routes du département.

Des difficultés de circulation sont à prévoir, notamment aux abords des agglomérations. La population est invitée à limiter ses déplacements pendant cette journée de mobilisation.

Si le droit de manifester est un droit fondamental protégé par la loi, les organisateurs de manifestations sur voie publique sont soumis à une obligation de déclaration. Cette déclaration vise à rendre compatible la manifestation avec la préservation de l’ordre public et la sécurité des personnes et des biens.

Pour rappel, cette déclaration s’effectue au moins 3 jours avant l’évènement auprès de l’autorité administrative compétente : en préfecture pour les manifestations se déroulant en zone police et auprès des mairies pour celles se déroulant en zone gendarmerie.

Les participants aux rassemblements sont appelés à faire preuve de responsabilité et de prudence dans les actions entreprises. Les entraves ou blocages de la circulation créent un danger grave pour les usagers de la route : en cas d’accident ou de débordements, la responsabilité pénale des auteurs et organisateurs sera recherchée.

La liberté de circulation doit être respectée : il est donc demandé aux manifestants de n’effectuer aucun blocage. Un accident de la circulation causé par un manifestant entraînera la même recherche de la responsabilité civile – voire pénale dans le cas de la mise en danger de la vie d’autrui – que tout autre accident de la route.

Le préfet de l’Oise rappelle que la libre circulation des véhicules de secours et d’urgence est une priorité absolue. Aucune entrave à l’accès des points d’intérêts vitauxne sera tolérée (hôpitaux, maternité, centres de secours, etc.). Il est demandé à chacun de veiller aux conséquences de ses actes en matière de sécurité. Aucune action mettant en danger la sécurité des personnes ne pourra être tolérée.

Enfin, le préfet appelle les usagers de la route à adapter leurs déplacements dans les zones concernées et, à l’approche des ralentissements, à faire preuve de civisme et de calme :

- adaptez votre vitesse,

- respectez les distances de sécurité,

- en fin de ralentissement, signalez votre présence par l’utilisation des feux de détresse.