Actualités

Voeux à la fédération française du bâtiment

 
 
Voeux à la fédération française du bâtiment

Jeudi 17 janvier, Dominique Lepidi, secrétaire général de la préfecture
de l'Oise, a exprimé ses vœux pour la nouvelle année à la fédération
française du bâtiment (FFB).

Il a rappelé que le mouvement desgilets jaunes a eu un impact économique significatif (perte dechiffre d'affaire des entreprises, retards d'acheminement deslivraisons ou encore impossibilité d’accéder à des chantiers pour le bâtiment)et a de ce fait encouragé les chefs d'entreprise du bâtiment àcontribuer au grand débat dont les objectifs et les modalités ont étérappelées à ce moment là.

Il a également rappelé lapriorité de travail 2019 entre l'Etat et la FFB, à savoir : l'emploi.

L'idée étant de trouver dessolutions face aux difficultés de recrutement dans le bâtiment. Celapassera notamment par le déploiement du plan "15 000 jeunesbâtisseurs". Ce plan conclu entre l'Etat et la FFB au niveau national prévoitl'identification par l'Etat de 15 000 demandeurs d'emploi prioritaires àformer et orienter vers les métiers du bâtiment, en fonction desbesoins exprimés par les FFB locales. Les publics concernés sontprioritairement ceux des quartiers prioritaires de la politique de la ville et lesmigrants. Le travail a été engagé dans l'Oise par le secrétairegénéral et le Président de la FFB de l'Oise à l'occasion d'une réunion tenue le 11 janvierdernier en préfecture. Pour l'Oise, ce sont 200 recrutements qui sontvisés.

Le secrétaire général a concluen rappelant les très bonnes relations qui unissent les services de l'Etatà la FFB, cette dernière étant très active et constructive dans les échangesavec l'Etat.

Il a rappelé que le mouvement des gilets jaunes a eu un impact économique significatif (perte de chiffre d'affaire des entreprises, retards d'acheminement des livraisons ou encore impossibilité d’accéder à des chantiers pour le bâtiment) et a de ce fait encouragé les chefs d'entreprise du bâtiment à contribuer au grand débat dont les objectifs et les modalités ont été rappelées à ce moment là.Il a également rappelé la priorité de travail 2019 entre l'Etat et la FFB, à savoir : l'emploi.L'idée étant de trouver des solutions face aux difficultés de recrutement dans le bâtiment. Cela passera notamment par le déploiement du plan "15 000 jeunes bâtisseurs". Ce plan conclu entre l'Etat et la FFB au niveau national prévoit l'identification par l'Etat de 15 000 demandeurs d'emploi prioritaires à former et orienter vers les métiers du bâtiment, en fonction des besoins exprimés par les FFB locales. Les publics concernés sont prioritairement ceux des quartiers prioritaires de la politique de la ville et les migrants. Le travail a été engagé dans l'Oise par le secrétaire général et le Président de la FFB de l'Oise à l'occasion d'une réunion tenue le 11 janvier dernier en préfecture. Pour l'Oise, ce sont 200 recrutements qui sont visés.Le secrétaire général a conclu en rappelant les très bonnes relations qui unissent les services de l'Etat à la FFB, cette dernière étant très active et constructive dans les échanges avec l'Etat.