Actualités

RETOUR SUR LES VOEUX AUX PERSONNELS DES SERVICES DE L'ETAT

 
RETOUR SUR LES VOEUX AUX PERSONNELS DES SERVICES DE L'ETAT

Discours des vœux aux personnels prononcé par le préfet le vendredi 23 janvier .

En ce début d’année, je suis heureux de vous retrouver pour vous présenter, ainsi qu’à vos proches, mes meilleurs vœux d’épanouissement personnel et d’accomplissements professionnels.

Cette cérémonie s’inscrit dans un contexte national empreint de gravité. Les attentats terroristes qui ont été commis début janvier ont choqué les Français par leur horreur. Ils nous ont aussi ébranlé car ils ont cherché à atteindre deux symboles de notre démocratie : la liberté d’expression et l’autorité de l’Etat. Un hommage aux victimes a d’ailleurs été organisé à la Préfecture

Les Français ont cependant répondu avec dignité à ces crimes en se rassemblant autour des valeurs de la République.

Notre pays a besoin de cohésion et de confiance.

Cette crise nous a rappelé le rôle essentiel que joue l’Etat, incarnation de la stabilité et garant de la pérennité du corps social. Lors des crises, c’est vers lui que se tournent unanimement les citoyens. Je veux à cette occasion saluer le travail fourni par l’ensemble des services de l’Etat, particulièrement les fonctionnaires du Cabinet et du SIDPC, qui se sont mobilisés jours et nuits, sans relâche, au plus fort de la crise afin d’assurer la continuité de l’action de l’Etat.

En ces temps de crise, nous devons donc plus que jamais être collectivement engagés au service de l’intérêt général. Nous devons tout faire pour satisfaire les attentes très fortes de nos concitoyens, c’est le sens de notre engagement dans le service public.

Vous pouvez être fiers du travail accompli au cours de cette année qui vient de s’écouler et c’est pour cela que je tiens à saluer vos efforts et à rendre hommages à tous :

  • agents de la préfecture et des sous-préfectures
  • agents des DDI
  • et plus largement l’ensemble des agents de l’Etat dans le département

*

I/ L’année 2014 a été une année riche en événements pour les services de l’Etat dans l’Oise.

Comme le veut la tradition, je voudrais revenir sur le bilan de l’année 2014 sachant qu’il est bien entendu impossible de résumer en quelques phrases le travail fourni par les services de l’Etat pendant toute une année.

J’en veux pour preuve quelques chiffres :

  • 2549 contrôles menés à la DDPPDirection départementale de la protection des populations,
  •  120 contrôles de la police de l’eau, 1189 logements sociaux financés du côté de la DDT,
  • 130 contrôles des accueils collectifs de mineurs menés par la DDCS,
  • 1 783 demandes de dossiers de naturalisation reçus par la plateforme naturalisation à la DRLP,
  • plus de 5000 demandes d’interventions pour le SIDSIC
  •  24 visites ministérielles organisées par le Cabinet durant l’année dont deux visites du Premier ministre, 3 visites du ministère de l’Intérieur, une visite de Mme Vallaud Belkacem alors ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.
  • Une augmentation significative de l’activité juridique et de contrôle pour la DRCL avec plus de 53 543 actes à contrôler au premier semestre 2014 contre 31 790 au premier semestre 2013 et 558 recours gracieux au premier semestre 2014 contre 95 sur la même période en 2013.

Vous le voyez, les services de l’Etat n’ont pas manqué d’activité cette année.

1/ Je vais commencer par m’attarder sur les moments forts de cette année 2014, ceux qui nous resteront en mémoire.

La Préfecture a eu l’honneur de recevoir cette année la visite du Premier ministre ainsi que du Ministre de l’Intérieur qui est d’ailleurs venu trois fois. Lors de sa visite en avril, vous avez pu lui présenter vos principaux dossiers. Ces visites se sont toutes très bien déroulées grâce à la mobilisation du Cabinet.

Grâce au déblocage des crédits annoncé lors de cette visite, nous avons été en mesure de rénover les halls d’accueil du public à Compiègne et à Senlis. Les agents ont dû travailler en mode dégradé pendant la durée des travaux mais les résultats sont aujourd’hui très positifs tant pour les usagers que pour ceux qui y travaillent au quotidien.

Autre moment particulièrement mobilisateur pour les services de l’Etat : les élections qui ont été nombreuses en 2014 avec les élections municipales et les élections européennes. Je veux saluer la mobilisation exemplaire des agents de la DRLP qui ont organisé avec succès ces élections.

Les élections municipales ont aussi donné beaucoup de travail à la DRCL qui a eu à contrôler de manière exhaustive les actes des collectivités territoriales qui ont suivi les élections municipales et qui a accompagné et conseillé les nouveaux maires.

Je n’oublie pas non plus les élections professionnelles organisées par la DRM. Ces élections étaient un défi inédit en raison de l’élargissement du périmètre aux administratifs de la police et de la gendarmerie et surtout de l’élection des membres du comité technique. Cependant, grâce à la vigilance de la DRM, les élections se sont parfaitement déroulées, dans un climat serein, avec un fort taux de participation, d’environ 75%.

Nous pouvons aussi nous réjouir du rôle important joué par l’Oise dans la réforme du permis de conduire. L’Oise a en effet été associée à une expérimentation afin de faire remonter des propositions au ministère. L’implication de la DDT et de la DRLP a permis de donner des résultats très positifs et reconnus au niveau central.

2/ L’année 2014 ne se résume pas à quelques faits marquants. En cette période économique difficile, il y a aussi toutes les actions que les services de l’Etat au quotidien mènent au nom de l’intérêt général.

Je veux souligner le travail déterminant du SCAD dans la mise en place du Pacte de responsabilité et de solidarité. De nombreuses réunions ont été organisées pour informer les acteurs économiques des nouvelles mesures d’aides mises en place par le gouvernement.

Dans ce contexte économique morose, les services de l’Etat sont mobilisés pour aider les personnes les plus vulnérables. Grâce au travail actif de la DDCS et des services du Conseil général, un plan départemental d’action pour l’hébergement et le logement des personnes défavorisées a été adopté pour la période 2014-2020. Ce plan s’engage en faveur d’une politique solidaire pour soutenir l’accès et le maintien dans le logement des personnes et des familles en situation précaire.

Un travail important a également commencé en 2014 dans le domaine de la politique de la ville avec l’élaboration de la nouvelle génération de contrats de ville. La DDCS pilote avec la sous-préfecture de Senlis cette démarche. Concernant le renouvellement urbain, la DDT a pu constater avec satisfaction que le nouveau programme national de renouvellement urbain concernait 6 quartiers dans l’Oise.

La DDPPDirection départementale de la protection des populations a aussi participé à aider les plus vulnérables par ses contrôles des pratiques les plus dommageables au consommateur notamment à l’occasion de la période estivale et des fêtes de fin d’année.

Aider nos citoyens, c’est aussi se préparer à faire face à des crises. Le SIDPC a ainsi mené quatre exercices de sécurité civile de grande ampleur en 2014, deux simulant des accidents sur des sites Seveso, un concernant un épisode neigeux sur l’A16 et un autre consistant à menant une opération de distribution de comprimés d’iode.

3/ Enfin, l’année 2014 aura encore une fois illustré la capacité d’adaptation constante de l’Etat. 

Cette année a montré que l’administration territoriale s’inscrit perpétuellement dans le mouvement de modernisation de l’Etat que nos interlocuteurs appellent de tous leurs vœux.

  • A la DRLP, une plateforme régionale de naturalisation est active depuis le 1er janvier 2014. Cette mutualisation obéit directement a une volonté de rationalisation de l’activité de l’Etat. Les résultats obtenus sont très positifs.
  • A la DRM, le pôle finance a accompagné les centres coûts au cours de la première fin de gestion avec la plateforme Chorus régionalisée.
  • Le SIDSIC a continué à renforcer l’interministérialité en pilotant notamment le déploiement d’une messagerie unique en DDI. Un effort particulier a été réalisé pour que tous les services puissent utiliser les mêmes outils informatiques lorsque cela est possible.

*

Comme le montre le rapide bilan de l’année que je viens de dresser, les services de l’Etat ont une activité intense. Ensemble, nous devons tout faire pour satisfaire les attentes terriblement fortes que nos concitoyens expriment en matière de sécurité, d’emploi et de cohésion sociale. Le citoyen doit être au cœur de nos préoccupations, ce qui invite à chercher toujours plus de lisibilité, de proximité, de simplicité, de simplification et d’efficacité dans le service rendu.

Aucune de ces exigences ne nous permet le moindre relâchement.

Je me félicite de la bonne coordination entre les DDI et la préfecture et les sous-préfecture du département grâce notamment à la vigilance constante du SCAD. Face aux enjeux actuels, il n’y a clairement pas de place pour les querelles de structures et le service de l’intérêt général doit être notre seul objectif.

*

II/ L’année 2015 sera une année de chantiers importants.

1/ L’administration territoriale, épine dorsale de la République et échelon avancé des politiques de l’Etat auprès de nos concitoyens, est la garante de la continuté de l’Etat.

La lutte contre le terrorisme, la sécurité, l’emploi, la relance de la croissance, la réduction des déficits publics, le soutien aux entreprises en difficulté, la transition énergétique et la cohésion de notre société seront au cœur des priorités gouvernementales. En tant que fonctionnaires, nous prendrons tous une part active dans cette mobilisation.

Nous continuerons aussi à accompagner les collectivités territoriales, à conseiller les élus, sans oublier les enjeux nationaux dont nous sommes les garants : respect de la légalité et mise en œuvre dans les territoires des politiques nationales.

2/ Cette année sera marquée par la mise en œuvre de la réforme territoriale.

D’ores et déjà, nous savons que le 1er janvier le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie fusionneront. Le projet de loi sur la Nouvelle organisation territoriale de la République sur les compétences des collectivités est actuellement en cours de discussion. Une nouvelle organisation territoriale est en train d’être mise en place, les services de l’Etat devront être attentifs à accompagner ces changements. Dans cette perspective, la DRCL sera particulièrement mobilisée.

L’administration territoriale doit bien entendu évoluer en parallèle des collectivités. L’administration doit sans cesse l’adapter et l’administration préfectorale plus que tout autre, ne saurait rester à l’écart de ce mouvement. Ces mutations peuvent engendrer des inquiétudes, mais nous devons percevoir ce temps de réformes comme une opportunité pour offrir de meilleurs services et pour renforcer notre efficacité. L’échelon départemental sera conforté par cette réforme et pourrait même gagner de nouvelles compétences opérationnelles. Les sous-préfectures sont légitimées dans leur rôle essentiel d’instance de proximité dans les territoires.

Dans ce vaste mouvement d’adaptation et de modernisation de l’Etat, les services de l’Etat, particulièrement la DDT, seront mobilisés autour de l’agenda d’accessibilité programmée avec le lancement de la démarche de mise en accessibilité de tous les établissements recevant du public.

3/ Avec les nouveaux représentants syndicaux que vous avez élus, nous serons, comme toujours, particulièrement attentifs à l’amélioration de vos conditions de travail.

Je vous assure de mon soutien et de celui des sous-préfets afin que nous continuions tous à travailler ensemble dans ce climat serein. Nous sommes à votre écoute et le dialogue social va d’ailleurs se poursuivre avec de nouveaux représentants syndicaux que j’ai d’ailleurs rencontrés lors d’un déjeuner cette semaine.

L’amélioration de la qualité de vie au travail revêt une importance toute particulière et guide mon action au quotidien. Dans ce cadre, je m'apprête à adresser à chaque agent de la préfecture et des sous-préfectures un questionnaire anonyme destiné à leur permettre de s'exprimer sur leurs conditions de travail. Le diagnostic des risques psychosociaux qui pourra ainsi être établi permettra, si nécessaire, d’élaborer un plan d’actions. Je vous invite donc tous à saisir cette opportunité pour vous exprimer sur vos conditions de travail.

*

L’année 2015 sera donc une année d’intense activité.

Je vous demande de continuer à servir avec le même dévouement et la même énergie qu’en 2014.

J’ai pleinement confiance dans votre volonté et votre capacité à remplir les défis qui nous attendent.

Je vous renouvelle tous mes vœux pour cette nouvelle année.

 
 

A lire également :