Actualités

Mobilisation dans le département de l’Oise à la suite des attentats du 13 novembre

 
Mobilisation dans le département de l’Oise  à la suite des attentats du 13 novembre

A la suite des attentats survenus en région parisienne dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015, le Président de la République a déclaré l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire métropolitain. Dans ce cadre, les mesures prescrites par le gouvernement sont mises en œuvre dans l’Oise.

Réunion de l’état-major départemental de sécurité

 Conformément aux instructions du ministre de l’Intérieur, le préfet de l’Oise, Emmanuel BERTHIER, a réuni, ce jour, à 11h00 l’état-major départemental de sécurité. Il a permis, avec l’ensemble des forces de sécurité, les autorités judiciaires, militaires et les services de l’État, d’arrêter les mesures à mettre en œuvre en application de l’état d’urgence en vigueur.

Deuil national

 Après avoir réuni le Conseil de défense, le Président de la République a décrété, ce matin, trois jours de deuil national en hommage aux victimes de ces actes odieux afin de marquer la solidarité de la Nation envers elles.

Dans ces circonstances dramatiques, le préfet Emmanuel BERTHIER appelle les isariens la plus grande vigilance et à la prudence, en particulier lors des rassemblements qui seraient maintenus dans le département dans les heures et les jours qui viennent.

Renforcement des mesures de sécurité

Les forces de sécurité sont quant à elles totalement mobilisées pour assurer la sécurité de l’ensemble des citoyens. En complément de la posture de vigilance renforcée du plan VIGIPIRATE, un dispositif spécifique a été mis en place dès cette nuit afin d’accentuer la présence et la capacité d’intervention des policiers, gendarmes et militaires dans tous les lieux particulièrement fréquentés et sensibles.

Un contrôle renforcé des frontières est organisé à l’aéroport de Beauvais-Tillé, où les arrivées et les départs de l’ensemble des vols font l’objet de contrôles systématiques.

Un numéro d’information et d’assistance aux victimes est dès maintenant actif : 0 800 40 60 05

Enfin, si vous disposez d’informations pour aider les enquêteurs, contacter le 197.

 
 

A lire également :