Actualités

LE DISPOSITIF "VIGIPIRATE" EST L'AFFAIRE DE TOUS

 
LE DISPOSITIF "VIGIPIRATE" EST L'AFFAIRE DE TOUS

Le 18 décembre 2014, la nouvelle adaptation de posture Vigipirate est entrée en vigueur.
La mise en œuvre de ce plan de vigilance, de prévention et de protection face aux menaces d'actions terroristes est adaptée compte tenu du contexte actuel des fêtes de fin d’année et des soldes d’hiver.

Face à une menace diffuse, l’Etat appelle tous les responsables publics et privés à contribuer à une vigilance collective permanente, en particulier durant la période des fêtes de fin d’année.

 Une adaptation nationale de la posture "vigipirate" est intervenue le 18 décembre (niveau vigilance). Le jour même, Emmanuel Berthier, préfet de l'Oise, a réuni l'ensemble des services de l’Etat concernés par les modalités de son application dans l'Oise.

 Une attention particulière est portée aux bâtiments ouverts au public et aux rassemblements marqués par une forte affluence à l’occasion des fêtes de fin d’année ainsi qu’aux moyens de transport.

 Il a été décidé, dans ce cadre, d’augmenter la présence des forces de l’ordre dans les espaces publics ainsi que sur les lieux de grands rassemblements. En outre, l'aéroport de Beauvais-Tillé bénéficie d'un détachement de militaires, affectés à la surveillance du site en renfort de la police aux frontières.

 Au cours de cette période de fêtes et de soldes, les appels à la vigilance des citoyens dans les espaces publics vont se faire plus fréquents.

 Pour renforcer l’efficacité de Vigipirate, chaque citoyen est invité à faire preuve de vigilance, surtout dans les lieux publics très fréquentés. Il convient notamment de respecter les consignes dispensées dans les gares, aéroports, lieux touristiques, centres commerciaux :

  •  ne pas laisser ses bagages sans surveillance ;
  •  se soumettre aux contrôles des agents de surveillance ;
  •  rendre compte aux agents de surveillance ou aux forces de l’ordre de tout objet abandonné ou comportement anormal.

  Pour plus d’information :  www.risques.gouv.fr et www.sgdsn.gouv.fr.

 
 

A lire également :