Actualités

Initiation aux gestes qui sauvent : 1 108 volontaires formés dans l'Oise!

 
 
Initiation aux gestes qui sauvent : 1 108 volontaires formés dans l'Oise!

Didier Martin, Préfet de l'Oise, se réjouit de l"importante mobilisation des isariennes et des isariens (1 108 au total) pour venir se former aux gestes qui sauvent et remercie les formateurs du SDISService départemental d'incendie et de secours et des associations de sécurité civile qui ont dispensé ces 184 formations tout au long du mois de février.

Le Préfet, accompagné par du colonel Luc Corack, directeur départemental du Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDISService départemental d'incendie et de secours) de l'Oise, s'était rendu le dimanche 21 février, au centre de secours de Bresles, pour assister à une séance d'initiation des habitants aux gestes qui sauvent, organisée par les sapeurs-pompiers du département.

022016-twitter-gestesquisauvent-photos-3

 

Après les attentats du mois de novembre 2015, de nombreux Français avaient exprimé le souhait de connaitre les gestes utiles pour sauver des vies.

Pour répondre à cette demande, le ministère de l'intérieur a organisé des séances d'initiation de 2 heures avec l'ensemble des acteurs du secours et en partenariat avec l'éducation nationale. Au cours de ces sessions gratuites, certains gestes qui sauvent ont été enseignés : alerter les secours, masser, défibriller et traiter les hémorragies.

Ces gestes peuvent être pratiqués lors d'accidents de la vie quotidienne ou des situations exceptionnelles.

Ces sessions n'ont pas donné pas lieu à la délivrance d'un diplôme mais chaque participant a reçu une attestation délivrée par le formateur au nom du préfet.

022016-twitter-gestesquisauvent-photos-1

La durée de l'initiation a été pour tous les participants de 2 heures et son objectif était l'apprentissage des gestes essentiels du secours d’urgence

Ont ainsi été enseignées :

Des actions à conduire dans une situation d’exception engendrant de nombreuses victimes

  • le dégagement en urgence d’une victime ;
  • la mise en position d’attente pour les victimes qui le nécessitent ;
  • la lutte contre les hémorragies au moyen de garrots de fortune ou par une compression réalisée directement sur la plaie.

Des actions à conduire dans une situation du quotidien: l’arrêt cardiaque

Ce module « arrêt cardiaque » , plus couramment dénommé Alerter-Masser-Défibriller (AMD), s’ est articulé en deux séquences :

  • apprentissage du geste ;
  • restitution du geste, au cours d’un atelier de pratique dirigée.

Pendant l’initiation, les techniques pédagogiques retenues, ainsi que la nature des outils pédagogiques mis en œuvre ont permis de favoriser la pratique individuelle des participants. 

Attention :

Cette initiation doit bien être distinguée de la formation en prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC 1) destinée au grand public. Les participants ont incités, s’ils le souhaitaient, à suivre ultérieurement une formation au PSC 1 auprès d’une association agréée à cet effet.

022016-twitter-gestesquisauvent-photos-2
 
 

A lire également :