Actualités

Dispositif d’hébergement d’urgence et plan hiver 2015-2016

 
Dispositif d’hébergement d’urgence et plan hiver 2015-2016

Dans chaque département existe un dispositif de veille sociale chargé d’accueillir les personnes sans abri ou en détresse et de procéder à une première évaluation de leur situation. Ce dispositif fonctionne sans interruption dans l’année et peut être saisi par toute personne, organisme et collectivité.

Ces dernières semaines, en particulier, plusieurs familles dont la situation précaire avait été signalée, ont été mises à l’abri et bénéficient d’un hébergement d’urgence.

Ainsi, aucun enfant ne dort aujourd’hui dehors dans le département.

Dans le cadre du plan hiver débuté le 1er novembre et qui se prolongera jusqu’au 31 mars 2016, 189 places s’ajouteront au dispositif d’hébergement d’urgence.

En effet, la période hivernale réclame une attention particulière en direction des personnes les plus démunies, une mobilisation de l’ensemble des acteurs qui œuvrent en leur faveur : les associations, les collectivités locales et les citoyens bénévoles.

Au regard des besoins identifiés, Emmanuel Berthier, préfet de l’Oise, a pris des mesures de renforcement du dispositif : mobilisation de places de mises à l’abri, renforcement des équipes mobiles du Samu social, d’une maraude de la délégation de la Croix Rouge pour le secteur creillois, renforcement du nombre d’appelants au 115 et accueils de jour ouverts en soirée. Elles seront graduées en fonction des conditions climatiques.

Depuis le 1er novembre 2015, le plan hiver est activé.

Le plan hiver comprend quatre niveaux de mobilisation :

  •  Niveau 1 (couleur verte sur la carte de météo France) : “ Veille saisonnière “

Ce premier niveau de vigilance et de mobilisation permet aux services publics et assimilés dans le département de vérifier le bon fonctionnement des dispositifs d’alerte, de repérage des personnes vulnérables par la pérennisation de la maraude de jour, l’ouverture des accueils de jour en soirée, la mise en place de maraudes de nuit. Pour ce premier niveau, 71 places hivernales sont réservées, en complément du dispositif annuel de 263 places d’hébergement d’urgence.

  • Niveau 2 (couleur jaune sur la carte de météo France) : “ Avertissement Froid “

L’ouverture de places supplémentaires d’hébergement d’urgence peut être déclenchée si les températures ressenties la nuit sont comprises entre -5°C et -10°C, et sur identification des équipes de maraudes du Samu social. Pour ce niveau, 81 places supplémentaires sont mobilisables.

  • Niveau 3 (couleur orange sur la carte de météo France) : “ Alerte Grand Froid ”

Le niveau orange est déclenché pour des températures ressenties, entre –11° C et –17° C la nuit et négatives ou nulles le jour. Il permet la mobilisation des services publics et assimilés principalement dans le domaine sanitaire et social visant notamment à informer ou à protéger et secourir les personnes à risque et à intensifier les maraudes de jour et de nuit jusqu’à 2 h.

37 places supplémentaires sont mobilisables.

  • Niveau 4 (couleur rouge sur la carte de météo France): “ Mobilisation maximale ”

Le niveau est activé pour des températures ressenties, inférieures à –18° la nuit et négatives ou nulles le jour.

Ce niveau permet de mettre en œuvre des mesures exceptionnelles pour faire face à une crise de longue durée dont les conséquences dépassent les champs sanitaire et social. En cas de déclenchement du niveau rouge, le préfet décide de maraudes permanentes, le cas échéant ordonne l'ouverture de salles d'hébergement en lien avec les collectivités (plan hébergement) permettant une mise à l'abri rapide des personnes en difficulté.

Les niveaux correspondent aux niveaux d'alerte vigilance Météo France.

Le préfet rappelle que toutes personnes en détresse doit être signalées auprès du « 115 », numéro d’appel gratuit, fonctionnant 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

 
 

A lire également :