Risques liés à la consommation de feuilles fraîches d’Aloe vera

 
 
Risques liés à la consommation de feuilles fraîches d’Aloe vera

A l’occasion de ses activités de contrôle et de surveillance des marchés, la DGCCRF a constaté que les feuilles fraîches de cette plante sont parfois proposées à la vente afin que les consommateurs puissent les cuisiner eux-mêmes. La consommation de feuilles fraîches de cette plante nécessite toutefois de prendre certaines précautions.

L’Aloe vera est une plante dont les diverses préparations peuvent être utilisées dans différents produits tels que des médicaments, des cosmétiques, ou encore comme ingrédient alimentaire.

En effet, la partie externe de la feuille d’Aloe vera secrète un liquide de couleur jaune (appelé latex) riche en dérivés hydroxyanthracéniques , des molécules qui ont un effet laxatif très puissant et qui sont à l’origine de multiples effets indésirables largement documentés.

Dans l’attente des résultats de cette expertise, la DGCCRF et la DGS recommandent d’éliminer la partie externe et toute présence de latex des feuilles d’Aloe vera pour ne consommer que le gel situé au centre de la feuille (cf. schéma ci-dessous).

Par précaution, la DGCCRF et la DGS recommandent également d’éviter la consommation de feuilles fraiches d’Aloe vera, y compris du gel, par les enfants, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes fragiles.

Retrouvez l’intégralité du communiqué de presse sur le site de la DGCCRF au lien suivant : https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/dgccrf/presse/communique/2018/CP-DGS-DGCCRF-Risques-aloe-vera20180802.pdf